La parole est aux militants de la CSC

La CSC laisse la parole à ses militants. De tous les secteurs et de toutes les régions, ils s'expriment sur la participation, la représentation et le travail syndical de leur comité. 
Partout dans le monde, les travailleurs se sont toujours battus pour plus de droit de parole, pour avoir davantage voix au chapitre, pour ne pas être soumis sans défense aux caprices du marché et au déséquilibre des relations entre les employeurs et les travailleurs.
Nous défendons aujourd’hui un glissement des taxes sur le travail vers des taxes sur le capital, un tax shift, nous avons toujours milité aussi en faveur d’un glissement des relations de pouvoir dans les entreprises et les institutions, afin de limiter le pouvoir de décision unilatéral des employeurs, pour plus d’équilibre en termes de participation entre les travailleurs et les employeurs, pour un «power shift». Nous espérons que «De vive voix» deviendra votre source d’inspiration.

Exprime-toi

ACV-CSC Marc Raman
«Concernant l’harmonisation des statuts, les positions de l’employeur et celles des travailleurs sont généralement très divergentes. L’employeur souhaite que la mise
en oeuvre soit la moins chère possible et les travailleurs veulent tirer le meilleur parti des deux réglementations existantes pour les contractuels et les statutaires»
En savoir plus
ACV-CSC Rick Dobbelaere
«Les embarras quotidiens liés aux embouteillages ont poussé Aquafin  à instaurer un système de travail sans contrainte ni de lieu ni de temps.  Pour l’entreprise, un tel régime était important pour assurer l’attractivité  de l’entreprise et garder les nombreux ingénieurs qui y travaillent»,  explique Rik Dobbelaere, délégué chez Aquafin.
En savoir plus