Solidarité avec le peuple grec

L’Europe de l’austérité, c’est NON, OXI, NO, NEIN… ! Non à l'austérité, Oui à la démocratie !

Le gouvernement Grec a décidé d’organiser un référendum sur l’ultimatum que les institutions internationales souhaitent imposer pour les années à venir, avec la perspective d’une austérité accrue pour le peuple grec. L’Europe est à la croisée des chemins. La Troïka ne cherche pas seulement à détruire la Grèce, elle s’en prend à nous tou.te.s. Il est grand temps de nous dresser contre le chantage des élites européennes.
Dimanche prochain, le peuple grec a la possibilité de refuser l’austérité, et de choisir la voie de la dignité, dans l’espoir d’une autre Europe. En ce moment historique, chacun de nous doit prendre position.
Ensemble nous disons
  • NON à l’austérité, à la réduction des pensions de retraites et à la hausse de la TVA,
  • NON à la pauvreté et aux privilèges
  • NON au chantage et au démantèlement des droits sociaux
  • NON à la peur et à la destruction de la démocratie.
Pour nous, c’est OUI à la dignité, à la souveraineté, à la démocratie, et à la solidarité avec les citoyen(ne)s grecs.
Il ne s’agit pas d’une histoire entre la Grèce et l’Europe, mais de deux visions de l’Europe : la nôtre, celle de la démocratie et de la solidarité, une Europe des peuples, sans frontières. Et la leur : celle du refus de la justice sociale et climatique, qui piétine la démocratie, qui s’attaque à la protection des plus vulnérables, et s’oppose à la taxation des riches.
Basta ! Y’en a marre ! Une autre Europe est possible !
Pour créer un puissant mouvement de refus de cette Europe de l’austérité, organisons notre propre suffrage, en ligne et sur les places publiques. Vous pouvez signer la pétition ici
http://www.altersummit.eu/accueil/article/petition-non-a-l-austerite-oui-a
Profitons de cette occasion historique pour mobiliser en Europe les peuples, les syndicalistes, les mouvements sociaux et organisations politiques pour dire « Non » à l’austérité dans toute l’Europe vendredi prochain (3 juillet) à 18H30 à la gare centrale.
Dimanche 5 juillet 2015 sera une journée cruciale pour nous, pour les peuples européens, pour nos rêves, pour nos espoirs. Cette journée sera une étape dans notre combat pour une autre Europe. Nous serons toujours du côté de la démocratie.